La vision du développement durable de la Socapalm s’articule essentiellement sur le développement des infrastructures sociales des plantations et l’implication des équipes sociales dans la vie des communautés.

Les plantations participent à des partenariats « publics-privés ». Il s’agit d’une initiative enrichissante pour les divers partenaires. En effet, elle leur permet de créer une synergie des compétences, une démarche qui était difficilement envisageable auparavant.

La DEG, Banque allemande de développement, a soutenu la Socapalm en cofinançant les investissements sociaux réalisés sur les plantations en matière de santé (VIH/SIDA) et d’éducation. La Socapalm est également partenaire de l’IECD (Institut Européen de Coopération et de Développement). L’IECD œuvre à l’amélioration de l’insertion professionnelle des jeunes ruraux en s’appuyant sur le concept d’Ecoles Familiales Agricoles (EFA). Une EFA, soutenue par la Socapalm et accompagnée par l’IECD a ouvert ses portes le lundi 15 septembre 2014 à 40 enfants de la région de la plantation de Kienké.

 

La Socapalm estime que la santé est une composante clé du développement. C’est pourquoi elle place la prévention sanitaire au cœur de la politique de santé de ses plantations. Ses équipes médicales remplissent entre autres les missions suivantes :

– la visite systématique des villages

– la vulgarisation sanitaire des grandes pandémies du Cameroun

– la médecine du travail